Comment régler une succession bloquée : les étapes clés pour sortir de l’impasse

Dans le cadre d’une succession, il arrive parfois que les héritiers ne parviennent pas à s’entendre sur la répartition des biens ou que certaines démarches administratives entraînent un blocage. En tant qu’avocat spécialisé dans le règlement des successions, nous vous proposons un tour d’horizon des causes possibles d’une succession bloquée et des solutions pour y remédier.

Les différentes causes d’une succession bloquée

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un blocage dans le règlement d’une succession. Parmi les plus courantes, on trouve :

  • Des désaccords entre les héritiers sur la répartition des biens : il peut s’agir de divergences concernant la valeur des biens, leur partage ou encore la prise en compte de donations antérieures.
  • Un testament contesté : les héritiers peuvent contester la validité d’un testament en invoquant par exemple un vice de forme, une incapacité du testateur ou encore une atteinte à leur réserve héréditaire.
  • L’absence de liquidités pour payer les droits de succession : lorsque le patrimoine du défunt est constitué majoritairement de biens immobiliers, il peut être difficile pour les héritiers de réunir les fonds nécessaires au paiement des droits de succession.

Les solutions pour débloquer une succession

Dans ces situations complexes, il est important de se faire assister par un avocat spécialisé en droit des successions afin de trouver les meilleures solutions pour débloquer la situation.

  • La médiation : la médiation peut être une solution efficace pour résoudre les conflits entre héritiers. Elle consiste à désigner un médiateur, qui peut être un avocat ou un notaire, ayant pour mission de faciliter le dialogue et de rapprocher les points de vue des différentes parties. La médiation permet souvent d’éviter une procédure judiciaire longue et coûteuse.
  • Le partage judiciaire : lorsque la médiation échoue et que les héritiers ne parviennent pas à un accord sur la répartition des biens, il est possible de demander au juge d’ordonner le partage judiciaire. Le juge désignera alors un notaire chargé de procéder au partage et pourra le cas échéant ordonner la vente des biens indivis.
  • L’autorisation de vendre des biens : si l’absence de liquidités est à l’origine du blocage de la succession, les héritiers peuvent solliciter l’autorisation du juge pour vendre certains biens immobiliers afin de payer les droits de succession. Cette autorisation peut être accordée sous certaines conditions et selon des modalités fixées par le juge.
A lire également  Les avocats et la défense des droits des migrantes et des réfugiés

Les démarches administratives pour débloquer une succession

Dans certains cas, la résolution du blocage passe par des démarches administratives spécifiques. Voici quelques exemples :

  • La recherche d’héritiers : si le défunt n’a pas laissé de testament et que les héritiers légaux sont inconnus, il convient de mener une recherche d’héritiers. Cette démarche peut être effectuée par un généalogiste successoral ou par un notaire.
  • La vérification des donations antérieures : pour établir les droits de chaque héritier, il est nécessaire de prendre en compte les donations antérieures réalisées par le défunt. Le notaire chargé de la succession doit donc vérifier l’existence et la validité de ces donations.
  • La délivrance d’un certificat d’hérédité : lorsque le montant de la succession est faible, les héritiers peuvent demander un certificat d’hérédité auprès de la mairie du dernier domicile du défunt. Ce document permet notamment de débloquer les comptes bancaires du défunt et de percevoir les sommes qui y sont inscrites.

Le rôle clé de l’avocat dans le règlement d’une succession bloquée

Faire appel à un avocat spécialisé en droit des successions est essentiel pour sortir d’une situation de blocage. L’avocat vous accompagne tout au long du processus et vous aide à :

  • Négocier avec les autres héritiers pour trouver un accord amiable
  • Rédiger des actes juridiques tels que des conventions d’indivision ou des attestations immobilières
  • Conseiller sur les aspects fiscaux de la succession, notamment en matière de droits de succession et d’optimisation fiscale
  • Représenter vos intérêts devant les tribunaux en cas de contentieux

Il est donc primordial de choisir un avocat compétent et expérimenté pour vous assister dans le règlement d’une succession bloquée et ainsi mettre toutes les chances de votre côté pour sortir rapidement de l’impasse.

A lire également  Les différentes branches du droit et le rôle de l'avocat dans chacune d'entre elles